& les truands


(Créateurs, laissez vos pseudos dans les com si y'a pas la source de l'image ou de la vid
qu'on puisse sourcer)

Morsay le jeu dont vous êtes le zéro

par LaurentFabius

1 - Vous vous levez un matin, vers 12h, et vous allez à Clignancourt traîner avec vos potes. Comme tous les jours, quoi.
Vous marchez vers le terrain de basket de CliCli quand votre portable émet un son : on vous a envoyé un SMS qui se moque de vous. C'est signé :noeI:.
Si vous explosez votre portable par terre, allez en 3.
Si vous voulez payer des hackers de la CIA pour retrouver des numéros anonymes, allez en 8.
Si vous allez chez Rachid, le mec qui tient une boutique de téléphones, pour qu'il vous retrouve l'envoyeur, allez en 2.



2 - Vous entrez dans la boutique de Rachid. Après les salutations d'usage, entrecoupées de "wesh mon frère" et de "sa mère la p...!", vous lui demandez de trouver l'envoyeur du mystérieux SMS. Rachid répond qu'il ne peut pas faire ça, car il n'a pas accès aux archives secrètes des réseaux, détenues par les fournisseurs de téléphonie. En revanche, il connaît des mecs qui y ont accès. Si vous lui donnez 50 euros, il vous les présente et négociera pour vous afin d’obtenir le meilleur prix de leur part.
Si vous acceptez la proposition de Rachid, allez en 5.
Si vous préférez demander conseil à Taille-taille, allez en 7.



3 – Enragé, vous jetez votre portable à 3000 euros sur le macadam, le faisant exploser sous la violence du choc. Pas grave, vous en volerez un autre de toute façon.
Si vous en volez un maintenant, allez en 4.
Sinon, allez traîner avec vos potes les singes en 6.



4 – Vous arrachez le portable d’un petit blanc qui passait par là. Il vous poursuit quelques secondes, puis abandonne et s’en va. C’est cool, il a le dernier LKG avec plein de jeux dessus et des mp3…
Malheureusement, il a vu votre t-shirt « gitan2lamisère » et va clamer partout sur Internet que Morsay n’est qu’un vulgaire voleur de portables. Vos potes se foutent de vous, les noélistes sont excités comme jamais, c’est la zermi.
Retournez en 1 !



5 – Rachid vous emmène en voiture à Bondy. Vous avez des potes là-bas, ça tombe bien… Il s’arrête près d’une barre HLM. Vous montez ensemble l’escalier et Rachid sonne à un appart’. Un type en costume noir et lunettes noires ouvre la porte. Il discute brièvement avec Rachid, puis vous demande 200 euros pour trouver le numéro du type qui a envoyé ce terrible SMS.
Si vous acceptez, filez en 9.
Si vous voulez négocier, allez en 13.



6 – Vous passez la journée à ne rien foutre. C’est très cool, tout ça, mais ce SMS d’insultes restera impuni. Tant pis : le prochain petit français bien habillé qui passe, vous le rackettez. Ca lui fera les pieds. Vos amis les singes vont lyncher le premier étudiant de Paris IV venu (cette fac a un centre à Clignancourt) et vous amènent son portable. Brave petits.
Vous gagnez un portable tout neuf, mais vous ne saurez jamais qui vous a insulté… retournez en 1.



7 – Taille-Taille a beaucoup de qualités, mais il a aussi un gros défaut : il est complètement con. A part « sa mère la chienne », « nique sa race », « nique la police » et « wesh yo yo j’représente le neuf-deux t’as vu », il ne sait pas dire grand-chose. Vous lui demandez ce qu’il pense de cette histoire de portable : il pense qu’on devrait « niquer sa gueule de gros bâtards à sa mère la chiennasse » à ceux qui vous insultent, mais pour les retrouver, c’est le néant total. Retournez chez Rachid en 2.



8 – Les hackers de la CIA habitent dans un HLM de Bondy. Vous y allez avec le dernier scooter que vous avez volé. Après vous être perdu en chemin et avoir détroussé un petit vieux, vous arrivez à Bondy et entrez dans une barre HLM. Elle vous est familière. Vous sonnez chez vos potes de la CIA et leur parlez de votre affaire. Ils veulent 200 euros pour retrouver le numéro de l’appelant.
Si vous acceptez, filez en 9.
Si vous voulez négocier, allez en 13.



9 – Le haxx0r se met au travail et, en 2h, il a trouvé. Le portable qui a servi à vous envoyer le SMS appartient à un certain Serge Ayoub, qui tient un bar rue de Javel, dans le 15ème arrondissement. Ca doit être un petit bourge ou un truc comme ça… vous allez lui maraver sa tronche !
Allez en 12 pour ramener 30 « gitan2lamisère » au bar de M. Ayoub.
Si vous préférez y aller seul, c’est en 11.



10 – Sous ses airs de petit caïd, Taille-Taille est un garçon sensible. Vos remontrances le cassent tout net, et il va s’asseoir sur un strapontin, la tête basse.
Le métro arrive à destination, vous montez à la surface avec la bande au grand complet.
Vous vous arrêtez pour mettre une stratégie d’assaut au point ? Go 14.
Sinon, vous y allez directement, sans vous prendre la tête, en 17.



11 – Vous croyez qu’une racaille va aller toute seule dans un bar ? Morsay n’aura jamais les couilles d’aller voir qui que ce soit sans ses copains derrière lui ! Retournez en 9.



12 – Vos petits caniches sont OK pour aller rue de Javel. Vous prenez le métro, confiants dans votre supériorité numérique. Taille-Taille est tellement excité qu’il mord une vieille dame en essayant de lui voler son sac.
Si vous engueulez Taille-Taille pour qu’il se tienne tranquille, allez en 10.
Si vous le laissez faire, jetez un coup d’œil en 15.



13 – Comme si une racaille à deux francs cinquante pouvait négocier avec des mecs de la CIA… Vous devriez déjà être content qu’ils acceptent de vous aider, alors négocier, vous n’y pensez pas ! Retournez en 8.



14 – Vous voulez mettre au point une tactique d’attaque, mais comme vous n’avez pas de cerveau (forcément, vous êtes Morsay !), vous n’arrivez qu’à produire un discours incohérent entrecoupé de « sa mère la pute ». Tant pis, vous attaquez directement !
Vous courez vers le bar de Serge Ayoub en 17.



15 – Taille-Taille a mordu la jugulaire de la vieille dame, qui s’effondre par terre, raide morte… il a commis un meurtre ! Vous vous sauvez comme une merde à la prochaine station. Vous vous réfugiez chez Billal Parkim, un de vos amis, mais la police a arrêté quelques-uns de vos potes et vous recherche. Jamais vous ne pourrez ressortir, ou alors pas avant des années.
Recommencez tout au début.



16 – Vous criez « wallah, on s’casse ! » et les gitans de la misère s’enfuient. Vous vous faites courser par des métalleux et des fafs, jusqu’à la station de métro, où vous parvenez à les retarder en jetant une poussette (avec un bébé dedans) sur vos poursuivants.
Une fois revenu à Clignancourt, vous n’avez qu’une idée en tête : y retourner ! Les insultes ne peuvent pas rester impunies !
Revenez en 12.



17 – Vous arrivez devant le bar et les singes se mettent à frapper les gens, balancer les chaises… Malheureusement, vous êtes très mal informé et ignorez qui est Serge Ayoub. Surnommé Batskin, c’est l’ancien chef des JNR, un groupuscule assez violent qui se battait contre les skinheads communistes. Batskin a un peu vieilli, mais sa renommée attire des fafs, des métalleux, des hooligans, des motards… bref, pas de tapettes, et une vingtaine de gens quitte le bar pour charger vos potes racailles.
Vous décidez de vous enfuir, en 16.
Vous attaquez un biker qui frappe Taille-Taille en 20.



18 – Batskin n’est pas né de la dernière pluie. Il agrippe votre pied et le retourne. Vous vous retrouvez par terre. Aussitôt, les gitans de la misère s’enfuient, vous laissant vous faire tabasser par les mecs du bar. Dans un coin, Batskin vous regarde manger des coups de poing avec un rire sardonique. Vous finissez dans le caniveau de la rue de Javel.
Bravo, vous vous êtes fait taper par Batskin et quand on s’appelle Morsay c’est un honneur, mais vous avez misérablement échoué. Retour en 1.



19 – Batskin tente d’esquiver la bouteille, mais il se coupe le poignet avec. Profitant de son inattention, vous tentez de lui mettre un direct dans le visage. Il vous saisit la main. Avec l’autre main, vous plongez un doigt dans sa blessure… Batskin vous lâche et tombe à terre.
Vous criez « allez, on s’casse ! » et vous fuyez avec vos potes truand2lagalère. Les fafs et les métalleux vous courent après, mais vous parvenez à retourner au métro in extremis.
Bilan : la moitié des petites racailles se sont fait esquinter, trois d’entre eux doivent aller à l’hosto et vous avez mal au poignet. Ils ne savent vraiment pas se battre. Mais vous avez réussi à saigner Serge Ayoub, montrant à tous que personne ne peut vous insulter sans avoir de problèmes par la suite.
Bravo, vous avez fini le jeu !



20 – Vous cassez une bouteille de bière pleine sur la tête d’un biker. Il s’effondre, assommé tout net. Vos racailles veulent s’enfuir, mais vous tenez à continuer. En fait, vous vous pissez dessus, mais vous faites comme si de rien n’était, histoire d’impressionner vos petits amis.
Soudain, un type un peu barbu, assez musclé, se précipite vers vous. C’est Serge Ayoub, alias Batskin !
Vous lui mettez un front kick pour couper son élan, allez en 18.
Vous tentez de le saigner avec les débris de la bouteille de bière, c’est en 19.

Un truand a dit :
sinon ta tante la pute comment elle va la lépreuse trizomique atteint dune scoliose ?

3 commentaires:

Statik a dit…

bandes de ptites putes , les ptits bourges du 16eme qui font du cho , i zon peter dans la soie toute leur vie , ils connaissent rien du tout c bollos , depusi le temps qu'on vous le dit , pourquoi vous vené pas a clicli , on est la nous , meme moi tout seul jvous prend bande de pute , moi c statik , vené a clicli on va reglez ca comme des bonhommes !!
bandes de tarlouze , ptites putes !!!

JeanCulASec a dit…

Statik : lolol toi tu vas nous casser la gueule avec tes petits bras, mdr en plus je vois très bien qui tu es.

Si c'est pas malheureux d'être eunuque, c'est dommage ton accident quand tu étais petit.

Justement on cherche des jeunes puceaux pour un ball trap dans la nature ça te dit ?

Cgrinder a dit…

PWNED :noel: